Immédiatisme vs. Capitalisme

31 Mai, 2003 par

Immédiatisme vs. Capitalisme

Beaucoup de monstres se tiennent entre nous & la réalisation des objectifs Immédiatistes. Par exemple, notre propre aliénation inconsciente & enracinée pourrait tout aussi facilement être prise à tort pour une vertu, tout particulièrement quand elle est mise en contraste avec la bouillie crypto-autoritaire que l’on fait passer pour une « communauté », ou avec les diverses versions chics des « loisirs ». N’est-ce pas naturel de prendre le dandysme noir (1) des ermites pour une sorte d’Individualisme héroïque, quand le seul contraste visible est le socialisme marchand du Club Med, ou le masochisme gemütlich des Cultes de la Victime ? Être damné & effronté attire bien plus les âmes nobles qu’être « sauvé » & relax.

L’Immédiatisme signifie améliorer les individus en leur donnant une matrice d’amitié, et non pas les déprécier en sacrifiant leur « propriété » (2) à penser en groupe, à l’abnégation gauchiste, ou aux valeurs-clones du New Age. Ce qui doit être vaincu n’est pas l’individualité per se, mais plutôt l’intoxication à l’amère solitude qui caractérise la conscience du XXe siècle (qui n’est de près ou de loin qu’une redite de celle du XIXe).

De loin beaucoup plus dangereux cependant que n’importe quel monstre intérieur de (ce qui peut être appelé) l’« égoïsme négatif », sont ceux de l’extérieur, les monstres très réels & hautement objectifs du Capitalisme en-reTard (3). Les marxistes (R.I.P.) avaient leur propre version expliquant comment tout cela s’est produit, mais ici nous ne sommes pas intéressés par les analyses abstraites/dialectales des valeurs du travail ou des structures de classes (même si celles-ci peuvent toujours donner lieu à des analyses, & ce plus encore depuis la « mort » ou la « disparition » du Communisme). Nous aimerions plutôt souligner quelques dangers tactiques auxquels doit faire face le projet Immédiatiste.

1. Le Capitalisme soutient seulement certains types de groupes, le noyau familial par exemple, ou « les gens que je connais bien au boulot », car de tels groupes sont déjà auto-aliénés & dépendants de la structure Travail / Consommation/ Mort. D’autres types de groupes peuvent être permis, mais ne bénéficieront pas du support de la structure sociétale & donc devront faire face à de grotesques challenges & difficultés qui apparaîtront sous la forme de la « malchance ».

L’obstacle premier & apparemment innocent à tout projet Immédiatiste sera l’« affairité » (4) ou « de gagner sa vie » auquel fait face chacun de ses associés. Cependant, il n’y a ici aucune innocence – seulement notre profonde ignorance de la manière dont le capitalisme lui-même est organisé pour empêcher toute véritable convivialité.

Dès lors qu’un groupe d’amis a commencé à visualiser des buts immédiats réalisables uniquement par la solidarité & la coopération, l’un d’entre eux se verra aussitôt offrir un « bon » job à Cincinnati ou enseigner l’anglais à Taiwan – ou encore retourner en Californie pour s’occuper d’un parent mourant – ou encore ils perdront leurs « bons » jobs & seront réduits à un état de misère annihilant leur enjouement véritable dans les buts ou le projet du groupe (c’est-à-dire qu’ils sombreront dans la « déprime »). Au niveau le plus mondain, le groupe ne parviendra pas à se mettre d’accord sur le jour de la semaine consacré aux réunions, car tout le monde est « affairé ». Mais cela n’est pas mondain. C’est du mal cosmique par excellence. Nous nous débattons dans l’écume de l’indignation face à l’« oppression » & aux « lois injustes » quand en fait ces abstractions ont peu d’impact sur notre vie de tous les jours – alors que celles qui nous rendent vraiment misérables passent inaperçues, réduites à l’« affairiste » ou à la « distraction » ou même à la nature de la réalité elle-même (« Eh bien, je ne peux vivre sans un travail ! »).

Oui, peut-être est-ce vrai que nous ne pouvons « vivre » sans travail – j’espère néanmoins que nous sommes assez grands pour connaître la différence entre la vie & l’accumulation d’une chiée de putains de gadgets. Et encore, nous devons constamment nous souvenir (car notre culture ne le fera pas pour nous) que ce monstre appelé TRAVAIL reste la cible précise & exacte de notre rebelle colère, la seule & unique & plus oppressive réalité à laquelle nous devons faire face (& nous devons apprendre à reconnaître le Travail quand il est déguisé en « loisir »).

Être « trop affairé » pour le projet Immédiatiste, c’est rater l’essence même de l’Immédiatisme. Se battre pour être ensemble chaque lundi soir (ou à quelque autre moment), dans l’engrenage de l’affairité ou de la famille ou des invitations à de stupides soirées – cette lutte est déjà l’Immédiatisme en tant que tel. Réussir à vraiment se rencontrer physiquement dans un face-à-face avec un groupe qui n’est pas votre épouse-&-enfants ou les « gars de votre boulot », ou votre Programme en 12 Étapes – & vous avez déjà virtuellement réussi tout ce que l’Immédiatisme appelle de ses vœux. Un projet véritable sortira presque spontanément de cette baffe à la figure de la norme sociale qu’est l’ennui aliéné. Extérieurement, bien sûr, le projet semblera être le but du groupe, son motif pour se réunir – mais en fait c’est l’opposé qui est vrai. Nous ne blaguons pas ou ne nous adonnons pas à une fantaisie hyperbolique lorsque nous insistons sur le fait que se rencontrer face à face c’est déjà « la révolution ». L’atteindre & la part de créativité viendra naturellement ; comme le « royaume des cieux » elle vous sera comptée. Bien sûr, ce sera horriblement difficile – pour quoi d’autre aurions-nous passé la dernière décennie à essayer de construire notre « bohème dans le mail », s’il était facile de l’obtenir dans quelque Quartier Latin ou commune rurale ? La crapule capitaliste qui vous dit d’« atteindre & de toucher quelqu’un » avec un téléphone ou d’« être là » (où ? seul en face d’une satanée télévision ??) – ces pompeurs artisans de l’amour essayent de vous transformer en un pathétique petit engrenage, fait de chair et de sang, disloqué & écrasé au sein de la machine de mort de l’âme humaine (& n’entrons pas dans des discussions théologiques à propos de ce que nous entendons par « âme » !). Combattez-les – en vous réunissant avec vos amis, en ne consommant ou en ne produisant pas mais en prenant plaisir à l’amitié – & vous aurez triomphé (du moins pour un moment) de la plus pernicieuse conspiration dans la société Euro-Américaine d’aujourd’hui – la conspiration visant à faire de vous un corps vivant galvanisé par la prostration & la terreur du manque – à vous transformer en fantôme hantant votre propre cerveau. Ce n’est pas une histoire sans importance ! C’est une question d’échec ou de triomphe !

2. Si l’« affairité » & la « fissuration » (5) sont les premiers échecs possibles de l’Immédiatisme, nous ne pouvons pas dire que son triomphe devrait être synonyme de « succès ». La deuxième menace majeure pour notre projet peut être décrite simplement comme le tragique succès du projet lui-même. Disons que nous avons triomphé de l’aliénation physique & nous nous sommes réellement réunis, avons développé notre projet & créé quelque chose (un édredon, un banquet, un jeu, un éco-sabotage, etc.). À moins d’avoir gardé un secret absolu – ce qui est probablement impossible & en tous les cas constituerait un égoïsme quelque peu empoisonné – les autres en entendront parler (les autres de l’enfer pour paraphraser les existentialistes) – & parmi ceux-ci, certains seront des agents (conscients ou inconscients, cela importe peu) du Capitalisme Attardé. Le Spectacle – ou tout ce qui peut l’avoir remplacé depuis 1968 – est avant tout vide. Il se remplit lui-même tel un Moloch avalant les idées & puissances créatrices de tout un chacun. Il désire votre « subjectivité radicale » plus désespérément qu’aucun autre vampire ou flic ne désire votre sang. Il veut votre créativité beaucoup plus même que vous ne la voulez vous-même. Il mourrait à moins que vous ne le désiriez & vous le désirez uniquement s’il semble vous offrir les désirs essentiels dont vous rêvez, seuls en vos solitaires génies, déguisés & revendus à vous en tant que marchandises. « Ah, la métaphysique manigance des objets ! » (Marx cité par Benjamin).

Soudain, il vous apparaîtra (comme si un démon vous l’avait soufflé à l’oreille) que l’art Immédiatiste que vous avez créé est si bon, si frais, si original, si fort comparé à toutes les merdes sur le « marché » – si pur – que vous pourriez l’écouler & le vendre & en faire un gagne-pain, ainsi vous pourriez vous débarrasser du TRAVAIL, acheter une ferme à la campagne & faire de l’art pour toujours. Et peut-être est-ce vrai. Vous pourriez… après tout, vous êtes des génies. Mais vous feriez mieux de vous envoler vers Hawaii & de vous jeter dans un volcan en activité. Pour sûr, vous pourriez avoir du succès ; vous pourriez même avoir 15 secondes aux Nouvelles du Soir – ou un documentaire de P.B.S. sur votre vie. Oui vraiment.

3. Mais c’est là que surgit le dernier monstre majeur ; il traverse les murs du salon & vous renifle (si le Succès ne vous a pas déjà « gâté », bien entendu).

Car afin de réussir vous devez d’abord être « vu ». Et si vous êtes vu, vous serez perçu comme mauvais, illégal, immoral – différent. Les principales sources d’énergie créatives du Spectacle sont toutes en prison. Si vous ne faites pas partie d’un noyau familial ou des visiteurs du Parti Républicain, alors pourquoi vous rencontrez-vous chaque lundi soir ? Pour prendre des drogues ? Pour du sexe illicite ? Pour de l’évasion fiscale ? Pour le satanisme ?

Et bien sûr, il y a de fortes chances que votre groupe Immédiatiste soit engagé dans quelque chose d’illégal – car presque tout ce qui est source de joie est en fait illégal. Babylone hait quand quelqu’un jouit vraiment de la vie, plutôt que de simplement dépenser de l’argent dans la vaine tentative d’acheter l’illusion de la joie. La dissipation, la gloutonnerie, la surconsommation boulimique – ceux-là ne sont pas seulement légaux, mais obligatoires. Si vous ne vous perdez pas vous-mêmes dans le vide des marchandises vous êtes évidemment bizarres & devez par définition être brisés par quelque loi. Le véritable plaisir dans cette société est plus dangereux qu’une attaque de banque. Au moins, les braqueurs de banques partagent le respect des Masses pour l’argent des Masses. Mais vous, vous les pervers, vous méritez d’être brûlés sur le bûcher – & voici venir les paysans avec leurs torches, désireux de faire la volonté de l’État sans que cela leur soit même demandé. Maintenant vous êtes les monstres & votre petit château gothique Immédiatiste est submergé par les flammes. Soudain les flics grouillent hors de la boiserie. Vos papiers sont en ordre ? Avez-vous le permis d’exister ?

L’Immédiatisme est un pique-nique – mais il n’est pas facile. L’Immédiatisme est le chemin le plus naturel pour d’imaginables humains libres – il est donc la plus a-naturelle abomination aux yeux du Capital. L’Immédiatisme triomphera, mais seulement au prix de l’auto-organisation du pouvoir, de la clandestinité & de l’insurrection. L’Immédiatisme est notre délice, l’Immédiatisme est dangereux.

Traduction française par Spartakus FreeMann 2002 e.v.

(1) En français dans le texte

(2) Ndt : Bey donne « ownness » que l’on peut traduire par action d’avoir en propriété, d’être propriétaire (3) Ndt : Bey écrit too-Late Capitalism que l’on pourrait traduire en perdant le jeu de mots par Dernier Capitalisme, Capitalisme Récent.

(4) Ndt : Bey écrit busyness, caractère d’être occupé que nous traduisons par « affairité », caractère d’avoir l’air affairé, comme tous ces petits chefs en entreprises…

(5) Ndt : terme quasiment intraduisible qui fait appel à l’action de séparer.

Max Ernst, Human Form, 1931.

Articles liés

Tags

Partagez cet article

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :